Répondant : Dorian Perron, co-fondateur de Groover

1) Présentez-vous ? Qui êtes-vous ?

Groover c’est d’abord Romain, Rafaël, Jonas et moi-même (Dorian) qui nous sommes rencontrés en Californie. On était déjà assez impliqués dans le milieu de la musique. Jonas et Romain avaient sorti des EPs et galéré à essayer de se faire connaître. De mon côté j’avais créé le webzine Indeflagration en 2013 et je recevais des centaines de mails par jour d’artistes qui souhaitaient que j’écrive sur leur musique sans que j’ai la possibilité ne serait-ce que de lire leurs mails.

On a mis ensemble le doigt sur un gros problème connu par les artistes indépendants aujourd’hui : avec plus 40.000 nouveaux morceaux qui sortent chaque jour sur Spotify, il est de plus en plus difficile de “sortir du lot”, mais aussi tout simplement de faire connaître sa musique, de s’entourer, de recevoir des conseils. Les relais d’influence et professionnels de la musique que sont les médias, radios, playlists, labels ont changé de nature et se sont diversifiés, mais ils sont submergés de sollicitations et la communication entre artistes et médias / pros tendait à devenir impossible. Une vraie saturation.

On a créé Groover pour donner le pouvoir aux artistes de faire connaître leur musique et accélérer leurs carrières. Tout particulièrement en facilitant leur prise de contact avec les médias et professionnels de l’industrie musicale, leur garantir l’écoute, une réponse pour chaque personne contactée, et maximiser leurs chances de gagner en visibilité.

Fondateurs de Groover

Groover c’est aujourd’hui une équipe de 18 personnes fans de musique et aux expertises variées et complémentaires, toutes déterminées à venir en aide aux artistes indépendants et construire le meilleur outil pour eux dans ce but !

Équipe de Groover

2) En quoi consiste votre structure ?

Groover réinvente la promotion musicale via une plateforme web innovante qui met en contact les artistes qui veulent promouvoir leur musique et les meilleurs médias, radios, curateurs de playlists et professionnels en recherche de talents émergents. 

Sur Groover, les musiciens et leurs représentants envoient directement leurs morceaux à des médias, radios, labels de leur choix de façon simple et abordable, en étant assurés d’être écoutés, de recevoir des retours et gagner en visibilité.

Depuis le lancement de la plateforme en octobre 2018, déjà plus de 400.000 retours ont été réalisés par les plus de 900 médias, labels & radios actifs – parmi lesquels Radio NEO, Electro Posé, Rapunchline, Le Canal Auditif, Novorama -, 100.000 partages obtenus et plus de 100 signatures en label facilitées.

3) Pourquoi être partenaire du TREMPLIN MUSICAL ICART SESSIONS 2021 ?

Le tremplin ICART Sessions et Groover ont le même but commun : aider les artistes indépendants à promouvoir leurs projets musicaux et encourager la diversité culturelle et musicale. Tout artiste peut utiliser Groover et notre modèle encourage vraiment cette diversité !

Chaque projet musical mérite d’être entendu et nos deux projets oeuvrent continuellement dans ce but. Le but pour un.e artiste indépendant.e aujourd’hui est d’être écouté.e par les personnes qui y seront réceptives, et celles qui pourront l’aider à aller plus loin  🙂

4) Quelle est votre relation avec la musique et musique du monde ?

Groover est avant tout une entité musicale : nous existons pour les artistes et pour les servir avec détermination. C’est notre obsession de leur apporter de la valeur, de les aider à se faire connaître, et ainsi contribuer à ce que leur projet artistique évolue.

Depuis le début de l’aventure, nous avons eu à cœur d’encourager tous les styles de musique, la pop, le rock, le hip hop, les musiques électroniques mais aussi les musiques africaines, brésiliennes, latines bien sûr… Nous participons de façon dynamique à accueillir de nouveaux médias et pros dans tous les styles et de pays de plus en plus variés comme l’Italie, le Brésil, le Canada, mais aussi le Congo, la Namibie et je l’espère de plus en plus de pays africains et sud-américains.

Nous avons aussi créé une radio en ligne – Groover Radio – et des playlists – dont le Hot 10 de plus en plus suivi – pour mettre en avant les talents qui utilisent la plateforme.

5) L’actualité en une musique. Pourquoi ?

Question compliquée… Surtout que nous n’avons pas encore beaucoup de recul sur la situation actuelle très difficile que nous vivons tous. La plupart des artistes en ont conscience et je pense qu’ils attendront avant de traiter cette crise en chanson.

6) Votre titre de musique du monde préféré ?

Je vote pour Yamore de Salif Keita et Cesaria Évora, un magnifique titre que j’ai beaucoup écouté avec mon père en voiture quand j’étais un peu plus jeune et qui m’a initié aux musiques africaines > https://open.spotify.com/track/0sNn7mmOUEJEDAP2ohhQfp?si=Ws5M3ZdeTnm_cDaJG7iYcQ

7) Un mot : Le partenariat entre votre structure et l’ ICART SESSIONS 2021 en 1 mot

Évidence !

Envie d’essayer Groover ? Les lecteurs de cet article peuvent profiter d’une réduction de 10% sur leur première campagne. Inscrivez-vous sur Groover et utilisez le code ICARTGROOVIP sur votre récapitulatif de campagne juste avant de valider l’envoi [explications sur comment l’utiliser ici

Suivre Groover :

Categories: Interview

0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *